été 2010

cet été la, je suis parti a Dublin, chez ma soeur avec 2 copines. elles n’étaient pas mes meilleures amis mais je savais pouvoir compter sur elle. il me semble leur avoir tout raconter. elles ont été adorable. ça à été très dure pour moi de leur expliquer ce qui c’était passer mais je ne me voyais pas le-leur cacher alors que j’allais vivre avec elle une semaine entière. ce sont des filles géniales qui m’ont vraiment permis de penser a autre chose. ce sont ces gens la qui nous marque le plus quand on regarde en arrière. ce sont ces gens la qui nous laisse penser que le vie vaut la peine d’être vécu.

on a visiter Dublin ou devrais je dire, visiter les boutique de Dublin !! j’aurais du visiter les quelque monuments historiques importants mais je ne l’ai pas fais. je n’avais vraiment pas la tète a ça. pendant une semaine j’ai rigoler, et acheter beaucoup de vêtements… j’ai dépensé plus de 400€ en une semaine si je me souviens bien. si ma mère avait su, elle m’aurait probablement tuer.

puis je suis partis faire un stage a Valence dans un restaurant étoilé . Ces semaines la on été bien plus difficiles que je ne l’aurais pensé. j’ai dormis chez des gens que je ne connaissais pas, dans un ville que je ne connaissais pas, ou je ne connaissait personne a faire un travail difficiles avec personne a qui parler. les seules personne a qui je parlais était ce au travail. je rentrais tard devant etre polis avec les propriétaire apres une long journnée de travaille et devant me lever tot pour aller travailler le lendemain. parfois j’avais un apres-midi de libre. c’était les moment les pire. que faire?

je n’avais personne a qui parler et nul part ou aller. que mes yeux pour pleurer. encore triste, et toujours pas un mots des filles. au téléphone je n’ai pas réussis à dire a maman a quelles point j’allais mal. j’avais trop honte de la personne que j’étais devenu. refermer sur moi même et seule. heureusement le Week-end ou je ne travaillais pas j’ai reussis a rejoindre une connaissance en vacances a quelles que kilomètres de la dans un maison dans les montagne. Sans meme le savoir, elle m’a redonner espoir. elle a probablement du me prendre pour la personne la plus bavarde de la planète. ça faisait plus d’une semaine que je n’avais pas vraiment parler a quelqu’un. je ne crois pas que ça l’ai tellement déranger car elle est plutôt reserver. depuis nous avons garder de bon contact alors qu’on ne se connaissais que très peu. c’est une belle rencontre.

je m souviens lui avoir lu un livre en entier tellement j’avais besoin de me sentir utile et ecouter à l’epoque . c’était un roman tres drole et dans la piscine sous un soleil de 40° il n’y a pas tellement mieux a faire. le livre était les 10 choses sur ma liste.le lendemain matin nous somme partis faire du cheval. ses chevaux sont  magnifiques et elle m’a appris a monter a cheval. en quelles que heures j’ai appris a diriger le cheval a la faire marcher, aller au trot et meme au galop. c’était un sentiment de liberté incroyable.

il parait que j’était plutôt douer. je n’en ai jamais refais depuis même si je m’était jurer d’en refaire vite. c’est un sport incroyable. il y a une telle complicité entre l’animal et l’homme. mon cheval m’obéissait au doigt et a l’oeil. c’était incroyable. je n’aurait jamais cru pouvoir avoir un telle complicité avec un cheval. la fin du week-end venu, je suis retourner a Valence pour terminer la semaine de boulot. ensuite je suis partis chez juliette a avignon. elle aussi m’a distraite. puis je suis aller a un camps de jeune que je connais bien dans les Pyrenee. de retour a paris, j’ai rejoins ma famille avec quij e suis partis 3 semaine au etats-unis; un retour au source.

comme a chaque fois que je vais au US, j’ai ce sentiment de joie inexplicable. il faut croire que mes origines doivent avoir une reel importance a mes yeux!

la bas nous avons visiter la cote ouest. c’était incroyable. San Fransisco était magique, le grand canyon effrayant, la Zion parc reposant, le lake pawell incroyable, las vegas  et  l’autoroute interminable. puis je suis rester une semaine chez Morgane a huntington beach. une semaine de pure folie a l’américaine. la total !! les cheveux lisse, le shopping, les beignets, les glaces,les surfer, la plage, l’alcools, les garçons, les soirées entre filles a se faire les ongles. je me croyais dans un files a boire dans mon golblet rouge ou bleu. puis le retour en France a été franchement plus difficile surtout que je savais que je changeais d’école. c’&était un nouveau départ qui m’attendais.

 

cet été là

apres cette « non conversation » entre Vic et moi, plus aucune des fille ne m’a adresser la parole sauf Albane. elle est venu me voire, me disant que tout irais bine, qu’il ne fallait pas que j e m’en fasse, que je me ferai de nouvelle amies! MAIS POUR QUI SE PREND ELLE ?? je n’aurais jamais cru entendre ça d’elle. elle n’en avait strictement rien a faire et me disait que tout irais bine. c’est fou ce que les gens peuvent être hypocrite. en sanglot, j’était incapable de dire quoi que ce soit. les larme m’emplissait les yeux et ma gorge se nouait.

en retard je rentre en court les yeux encore rouge et brillant et le teint pâle. le prof me demande si ça va bien. que répondre a un telle question? oui et me mentir ou non et devoir lui exposer mon problème devant toute la classe. le doute ne fut pas long. oui monsieur, ça va.

je vais m’asseoir esseyant de contrôler cette douleur intérieur insurmontable. comment avais-je pu en arriver la ? pourquoi m’avait elle abandonner ainsi ? comment est ce que albane avait elle pu être si distante et calme? ne comprenait elle rien a  la tristesse dans laquelle j’était entrain de m’engouffrer ?

une semaine avant la fin des cours, puis une semaine de révisions et le bac. quelle drôle d’état pour passer un examen. au moins je n’étais pas perturber pas des amies trop prenante. pour réviser je suis aller m’installer chez ma cousine cecile. pendant un semaine elle m’a consoler et aider a me concentrer sur mon objectif a court terme qu’était le bac. Cecile a su trouver les mots justes et les parole simple et vrai pour me soutenir. sans me juger elle m’a permis de voir la vérité en face et de l’affronter de la façon la moins douloureuse possible.

constance,sa mère m’a aider a changer de lycée et me revoilà partis pour l’été sans savoir ou j’allais être au mois de septembre. heureusement je n’avais pas prévu quoi que ce soit des vacances avec mes anciennes amis. je ne crois pas que j’aurais supporter de les appeler pour annuler le séjour.

18 ans plus tard…

voila 18 ans que je suis dans ce monde.

je repense a l’année dernière ou plutôt l’été dernier, une des été les plus difficile que je n’ai jamais vécu.

dans mon lycée tout n’a pas toujours été faile, ou plutôt, ça a toujours été difficile. j’y suis depuis le CP pour pouvoir participer au cours d’anglais bilingue. et oui je parle couramment anglais. j’ai même la nationalité américaine. c’est ma petite fierté.

les gens dans ce lycée me connaissent tous, du moins c’est ce qu’ils pensent. mais personne ne sais qui je suis vraiment. Albane est peux être celle qui me connaissait le mieux. victoria et moi étions proche aussi. jusqu’au jour ou tout c’est terminer. jusqu’au jour ou je n’ai plus reçu une seule nouvelle d’elles, ou elles m’ont abandonné sans explications.

seule

c’était en fin d’année scolaire 2010, en première, lorsque victoria m’a regarder en face a la récré pour me dire: » désole alex, mais je ne veux plus être ton amie. »  c’était fini en 3 minutes entre deux portes dans un couloir aux mur rugeux, entre deux heures de cours.

 

 

le debut d’une aventure

je suis en terminal, et j’ai vécu comme la plupart des gens dans ce monde, l’amour, la mort, le rejet, l’amitié, la solitude, l’étouffement, l’ivresse, l’envie dans finir et l’espoir qu’un jours tout ira mieux en seulement 18 ans.

voila la vie d’une fille peu commune dans un monde peu commun.

tout a commencer le 27 mars 1993, au États-unis, lorsque ma mère Elisabeth m’a mis au monde après une grossesse difficile.

 

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.

christinepenseesphotosdivers |
ylaw |
femmeaufoyerpassidesesperee |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rithmage
| NEWS/FAMILY
| sergei000